Fiat 500

Histoire d’une icône : la Fiat 500

 

La Fiat 500, ou cinquecento est indubitablement italienne, comme la Vespa, son image est universellement liée à l’Italie. Dérivant de la Fiat 500 Topolino originale, qui signifie petite souris, la 500 a été produite pour être une petite voiture abordable et accessible à tous.

Conception et naissance de la Fiat 500

Conçue par Dante Giacosa et lancée en juillet 1957 cette minuscule voiture, conçue pour être utilisée dans les rues étroites des villes, a très vite gagné le nom de “la voiture du peuple”. Mesurant un peu plus de 2,5 mètres de long et propulsée par un moteur bicylindre de 479 cm3 refroidi par air, elle était considérée comme la première véritable voiture de ville de la population italienne.

Lors de sa conception, de nombreux constructeurs automobiles essayaient de développer la petite voiture parfaite à un prix bon marché comme Volkswagen et sa Coccinelle.

Les premières Fiat 500 étaient des voitures de base à deux places avec des portes à charnières arrière, souvent appelées, portes suicides et un moteur de 13 chevaux, 479 cm3. La voiture avait une vitesse de pointe de 85 km/h, mais malheureusement le premier modèle n’a pas répondu aux attentes des ventes. Fiat a alors conçu et créé deux nouvelles versions en décembre 1957 : ces nouvelles 500 ont été nommées la Normale et l’Economica. Toutes deux avaient un moteur amélioré de 15 chevaux et la Normale avait maintenant des sièges arrière confortables, des vitres à enroulement et des commandes de clignotants fixées à la colonne de direction.

Fiat a produit une version sport blanche à rayures rouges saisissante de 1958 à 1960, qui avait un moteur de 499 cm3 de 21,5 chevaux et un toit métallique. Jusque-là, toutes les 500 avaient le toit pliant d’origine en toile. Cela a attiré les acheteurs jeunes.

Evolution

De 1960 à 1965, la 500 D arrive avec son toit ouvrant plus petit, ses pare-soleil rembourrés, sa pompe lave-écran, des tapis de sol en caoutchouc et un cendrier interne.

Pour des raisons de sécurité, les portes suicides du modèle 1965 à 1968 de la Fiat 500 F ont été finalement remplacées par des portes à charnières avant. Cela a conduit les hommes à se plaindre que les nouvelles portes ne leur offraient pas la possibilité de regarder les jambes des filles lorsqu’elles montaient et descendaient de la voiture. Les feux ronds devinrent plus anguleux et carrés et le pare-brise plus grand améliora la vision du conducteur de ce nouveau modèle à la vitesse de pointe ” grisante ” de 120 km/h.

1968 à 1972 vit entrer en production la Fiat 500 L ou Lusso comme on l’appelait affectueusement. Les différences étaient surtout esthétiques, avec un pare-chocs chromé supplémentaire à l’arrière et à l’avant. Les panneaux de porte étaient recouverts d’un revêtement plissé, le tableau de bord a été revu et le volant est devenu noir. Pour la première fois le badge de nom arrière épelait FIAT en lettres majuscules.

La 500 finale a été  de 1972 à 1975. Elle a vu les pare-chocs Lusso retirés et l’intérieur devenir moins luxueux. Le seul véritable changement majeur du nouveau modèle R ou Rinnovata était une boîte de vitesses améliorée.

Fin d’une époque

La production a alors cessé, mais les routes italiennes étaient toujours remplies d’un nombre énorme de ces petites voitures qui semblaient durer éternellement. Au fil des ans, des voitures comme la Panda ont pris le dessus sur le marché des petites voitures, mais les 500 qui étaient autrefois vendues à bas prix changeaient de mains pour des sommes astronomiques. Au début des années 2000, il n’était pas rare qu’une Fiat 500 classique des années 1960, abandonnée et sans entretien, atteigne 3 000 € ! Nicola, de mon garage local, restaure des modèles classiques et possède quatre belles voitures dans sa collection. Elle s’est vendue pour 2 600 €, la rouille étant incluse gratuitement. Voir rénovation fiat 500c

Renaissance de la Fiat 500

Réalisant l’attachement émotionnel et la popularité de la voiture, Fiat a relancé la production en 2007, en accordant une attention particulière au design et aux exigences du conducteur moderne. Leur 500 rétro s’est avérée être un best-seller, bien que plus grande que sa prédécesseure, elle conserve toujours la courbure originale et le look iconique que l’on attend de la voiture du peuple.